On marche vraiment sur la tête.

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

On marche vraiment sur la tête.

Deux informations qui se percutent le même jour, caractérisant cruellement la teneur du gouvernement Hollande/Ayrault et des parlementaires de la majorité.

La commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale à voté la mesure du report de la revalorisation des pensions retraites, et donc le jour même, le Ministre délégué au Budget, et au serrage de ceinture, Bernard Cazeneuve exempte les entreprises de la taxe sur l'excédent brut d'exploitation (on parle d'ajustement ce qui reviendra au même, on commence à avoir l'habitude de ces petits arrangements entre amis).

Donc les retraités vont voir leurs conditions de vie se dégrader encore plus et les entreprises (surtout les plus grosses) voient leurs marges bénéficiaires garanties et donc de juteux dividendes pour leurs actionnaires.

Choisi ton camp camarade !

Le ras le bol fiscal, ce n'est pas refuser de payer l'impôt comme certains voudraient nous le faire croire. Ce n'est pas un réflexe bassement poujadiste des français.

Non c'est un ras le bol de voir tous efforts fiscaux supportés par les ménages, le capital étant systématiquement exempté.

Petit problème niveau E.N.A :

  • Un travailleur gagne 40.000€ par an (salaire annuel imposable)

Impôt : 14.000€ soit 35%

  • Un rentier gagne 40.000€ (revenu de placement)

Impôt : 9.200€ soit 23%

  • Une entreprise vend pour 40.000€ (actions)

Impôt : 0€ soit 0%

1) Trouver où se situe la justice fiscale ?

2) Quel est le parti des ministres qui tolèrent cela ?

Vous avez 1 heure, je relève les copies ensuite !

S.T, le 2 octobre 2013.

On marche vraiment sur la tête.

Une des mesures controversées de la réforme des retraites, le report du 1er avril au 1er octobre de la revalorisation des pensions, sauf pour le minimum vieillesse, a été voté mardi 1er octobre sans changement par la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale qui a, en revanche élargi les possibilités d'utilisation du compte pénibilité.

Celle-ci examine durant toute la semaine le projet de loi gouvernemental, et c'est le texte amendé par la commission qui sera soumis à la discussion de l'ensemble des députés à compter du 7 octobre et à leur vote le 15.

Le socialiste Christophe Sirugue et d'autres députés PS ont finalement retiré des amendements visant à exempter les petites retraites, et non le seul minimum vieillesse, du report de six mois de la hausse annuelle des retraites.

Bernard Cazeneuve, a annoncé mardi 1er octobre que le gouvernement était prêt à des "ajustements techniques" sur la nouvelle taxe sur les entreprises assise sur l'excédent brut d'exploitation (EBE), afin qu'elle ne pèse pas sur les investissements.

Présentant le projet de budget 2014 devant la commission des finances du Sénat, le ministre a indiqué entendre "les remarques sur le fait qu'un impôt sur l'excédent brut d'exploitation pourrait pénaliser l'investissement, puisqu'il y a la prise en compte des amortissements dans cette assiette".

Les organisations patronales sont vent debout contre cet impôt, lui reprochant de pénaliser les sociétés qui investissent. Pour ne pas alourdir le coût du travail, la taxe sur l'EBE est en effet assise sur les résultats des entreprises, et non plus sur les facteurs de production. L'AFEP, qui regroupe les plus grands groupes privés exerçant en France, a dénoncé le "caractère brutal de cet impôt", tandis le syndicat Asmep-ETI y voyait une mesure "anti-'made in France'".

Le Monde.fr, le mardi 2 octobre

On marche vraiment sur la tête.

Commenter cet article