Ode à la Dépêche et à son illustre patron!

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Ode à la Dépêche et à son illustre patron!

Il est rare de lire de la publicité sur ce modeste blog, de nous surprendre les doigts pégueux de confiture ou d’être accusé d’éhonté et vénal copinage.

D'abord parce que nous sommes anticapitalistes et écosocialistes, des bolchevicks de fer pour certains. Tout ce qui est marchand, c'est capitaliste et donc c'est "caca". 10 ans de cours du soir intensifs de marxisme léninisme chimiquement pur grâce à un coach camarade ex-LO (dans le sud on dit curé rouge) nous a permis d’appréhender concrètement la dialectique matérialiste et l’essence même du socialisme révolutionnaire. Un Doliprane cachet générique de paracétamol svp !

Ensuite, et plus basique, on exècre la réclame à la TV, à la radio, dans les journaux de la presse bourgeoise, celle affichée sur nos murs, aux bords des routes, ou dans les transports en communs. La pub c'est moche et ça rend con. La preuve ? Il suffit de regarder et écouter Jacques Séguéla. Imparable !

Enfin nous avons fait du temps béni du NPA (paix à son âme et regrets éternels) une campagne des régionales avec le MOC (Mouvement des Objecteurs de Croissance) qui nous condamne à être un peu décroissant, donc antipub, ou du moins de nous afficher comme tel. La grande classe. Et oui Mesdames, Messieurs, nous ne sommes pas d’affreux productivistes de gauche et le Tarn & Garonne ce n’est pas l’Ukraine soviétique même si on a une belle centrale atomique !

Mais pour la première fois, nous allons faire un gros Big Up pour soutenir une petite formation politique prometteuse et remercier un bienfaiteur de l'humanité (je ne parle pas du journal de nos amis communistes). Nous allons populariser et relayer un publi-reportage trouvé sur un prospectus publicitaire ou Dépêche du Midi (ndlr : c’est comme ça qu’on dit prospectus en occitan).

Nous savons tous et honte aux médisants, que la Dépêche du Midi déniche partout les petits arrangements entre amis, les sordides compromissions, et dénonce sans relâche le népotisme local. Elle ne s'abaisse pas à couvrir les chiens écrasés et autres lotos de village mais elle publie des enquêtes rigoureuses et sans concessions. Albert Londres en pleurerait de jalousie !

La Dépêche du Midi c'est le LE journal de la démocratie et de Jaurès le Grand. Elle affiche des opinions pluralistes en toute impartialité et ses journalistes, sélectionnés scientifiquement parmi les meilleurs de la planète, sont totalement incorruptibles. Jamais ils ne s’abaisseraient à associer le Front de Gauche à la droite par exemple. Encore un prix Pulitzer cette année ? Plus de place sur les étagères ?

Voici Mesdames, Messieurs, sous vos yeux ébahis, l’enquête de l’année et la parole divine républicaine dans un même package. Voici l’article qui fera sensation dans les salons parisiens comme dans les rougeoyants piquets de grève provinciaux!

Un peu de pub pour un grand homme qui, malgré ses nombreux mandats électoraux au service de SON département et du bas peuple reconnaissant, nous fait profiter généreusement de cet outil irremplaçable et joyaux de la presse régionale : la Dépêche du Midi.

Sans Jean Michel –aka le visionnaire- Baylet, impossible de diffuser un communiqué de presse, de tancer le gouvernement social-libéral de l’horrible Hollandréou, nul espoir de confondre les profiteurs, les menteurs et autres incompétents cachés sous le voile du radicalisme.

Merci à Jean Michel–aka le protecteur- Baylet et à la Dépêche du Midi pour cet article qui nous prouve toute notre idiotie de nous affoler du coût et de l’impact de la Ligne Grande Vitesse en Tarn & Garonne et ailleurs. Jean Michel s’occupe parfaitement de tout !

Enquête qui nous démontre mathématiquement l’imbécilité de nous opposer au nucléaire civil comme militaire, et qui illustre la franche et nette critique de la majorité gouvernementale, et du Conseil Général de Tarn & Garonne présidé par Jean Michel, face aux appétits voraces des compagnies pétrolières lorgnant avidement sur les réserves de gaz de schistes enfouis aux plus profond de notre doux terroir. Jean Michel est toujours là pour nous !

Jean Michel –aka le modeste- Baylet veille et travaille d'arrache-pied entre deux gueuletons réunions au Conseil Général. Ayez confiance, voyez mécréants tout ce qu'il fait pour ses sujets concitoyens. Jean Michel a été, dans sa tendre et resplendissante jeunesse, de gauche, et contre la construction de la centrale de Golfech. C’est comme le vélo on n’oublie jamais. Dormez braves citoyens mais n’oubliez pas de vous réveiller de temps à temps pour aller voter Jean Michel©, Sylvia© ou Dominique© !

Alors beaucoup d’amour et mille louanges pour le PRG et pour Monsieur (car on dit Monsieur ou Président) Jean Michel -aka tonton chichon, fume c’est du bon- Baylet ! Amen !

S.T le 16 nov 2012

PS : pour plus d'infos un petit conseil : parcourez le site du collectif anti gaz de schistes, celui contre la LGV de l'excellent JP Dammagio, celui du CAC82 et bien d'autres. Encore mieux venez rencontrer la Gauche Anticapitaliste et/ou participez aux assemblées citoyennes du Front de Gauche.

"Celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes" Rosa Luxembourg.

Ode à la Dépêche et à son illustre patron!

Gaz de schiste et mobilités, le conseil général voit loin

L'article de la Dépêche du Midi.

Le conseil général, réuni hier en session plénière (1), ne s'est pas contenté d'expédier les affaires courantes inhérentes à ses compétences obligatoires (solidarité, aides sociales, réseau routier, transport scolaire et collèges).

Jean-Michel Baylet a souhaité introduire dans le débat plusieurs sujets liés à la qualité de vie dans le département.

Dans le domaine environnemental, il a proposé la création d'une commission de surveillance et d'information relative aux gaz de schiste. Le département est concerné par trois permis dits de Beaumont de Lomagne pour la partie sud et ouest, de Cahors pour le nord, et d'Eauze qui affecte deux communes, Maubec et Le Causé. «Il s'avère que notre territoire pourrait abriter ce gaz naturel réparti de manière diffuse à des profondeurs de 1 500 à 3 000 mètres» a expliqué Jean-Michel Baylet. «Or la fracturation hydraulique, méthode d'extraction du gaz, est génératrice de risques non négligeables pour l'environnement. Même si les textes réglementaires interdisent l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique, ainsi les déclarations fermes du Président de la République ont abouti au rejet de 7 demandes de permis, dont ceux de Cahors et de Beaumont, nous nous devons de rester vigilants. Nous savons, en Tarn-et-Garonne, sur ce type de problématique, combien il est nécessaire de faire preuve de pugnacité pour se faire entendre et respecter. Nous le vivons au quotidien avec la Commission Locale d'Information auprès de la Centrale de Golfech, et nous y sommes en plein avec le tracé de la LGV Toulouse-Paris.»

L'occasion pour Jean-Michel Baylet de rappeler que dans l'intérêt des populations, le conseil général ne s'engagerait financièrement «qu'une fois le tracé définitif connu et l'assurance obtenue que la voix des territoires traversés soit pleinement entendue». Deux points chauds demeurent à régler à Auvillar et Bressols.

Covoiturage et transports de proximité encouragés

Par ailleurs, les conseillers généraux, avant de voter la DM2 à l'unanimité, ont pris acte, concernant la révision des zones vulnérables visant à la protection des ressources en eau contre la pollution des nitrates d'origine agricole, que le président Baylet a émis un avis défavorable au nouveau zonage, «tant que les modalités de gestion du plan d'action nitrates ne permettront pas les adaptations nécessaires aux conditions agronomiques spécifiques au Sud-Ouest» a-t-il souligné.

C'est toujours en regardant loin que les conseillers généraux ont adopté les propositions structurantes du Schéma départemental des mobilités. «Il s'agit d'une démarche, pluridisciplinaire, recouvrant l'ensemble des problématiques du transport, et fondée sur les attentes du public et des besoins des territoires» a rappelé le président dont les services ont déjà conduit une consultation auprès des maires et présidents d'intercommunalités, par-delà des ateliers territoriaux.

Dans un département à forte croissance démographique, les problèmes de mobilité et de transports de proximité constituent un enjeu de premier ordre démographique, au point que les conseillers généraux ont décidé de revoir leur politique de transports. Trois orientations ont été priorisées : mettre en place un réseau d'aires de covoiturage et accompagner le développement de cette pratique, avec un schéma des aires et une politique pour leur aménagement ; repenser le fonctionnement des transports locaux à la demande ; analyser le fonctionnement des 44 lignes régulières pour le compte du conseil général dont certaines peuvent avoir des fréquences commerciales. Les premières mesures verront le jour dès l'an prochain.

Car si les conseillers généraux voient loin, ils entendent aussi agir vite.

Au fil des dossiers...

APA & RSA>Très lourd. Cette année, le conseil général, au titre de l'APA, déboursera 30,4 millions d'€ pour près de 6600 bénéficiaires. Concernant le RSA, pour près de 5800 personnes, le montant sera de 30,8 millions d'€. Dans le même temps, pour l'APA et le RAS, et la PCH, il manquera 15 millions d'€ de compensations de l'Etat.

EMPLOI >D'avenir. Jean-Michel Baylet a annoncé son intention de proposer pour 2013,la mise en place d'emplois d'avenir au sein du conseil général. Non sans préciser qu'il signera les deux premiers du département demain, en qualité de président de la Mission Locale de Tarn-et-Garonne,avec l'APPS de Castelsarrasin.

COLLEGES>Cap 10 000. Les 17 collèges publics dont le conseil général a la responsabilité a accueilli à la rentrée 9 860 élèves, soit une augmentation de 294 collégiens par rapport à la rentrée 2011. Le cap des 10.000 collégiens sera franchi à la rentrée prochaine. Par delà le programme pluriannuel affecté à l'entretien des établissements, qui devrait abouiti en 2014, une opération est en cours à Grisolles où pour restructuration de la demi-pension, l'appel d'offres a été lancé et les travaux devraient débuter en février prochain pour une livraison à la rentrée de septembre 2013. Par ailleurs 3 gymnases seront contruits à Vercingétorix Montech, Jean Lacaze Grisolles et Azaña Montauban. A noter l'ouverture d'une négociation avec l'Organisme de Gestion des Établissements Catholiques d'Enseignement (OGEC) en vue d'une remise à plat des dotations aux collègespPrivés du département suite à l'arrêt du Tribunal Administratif de Montpellier d'octobre 2008.

TOURISME>Le conseil général aide le Grand Montauban. Il participera, à hauteur de 17 %, à la réalisation des travaux du projet «Boucle du Tarn», en allouant une subvention de 90 950 € à la Communauté d'Agglomération du Grand-Montauban.

La dépêche du Midi le 16 nov 2012.

Ode à la Dépêche et à son illustre patron!

Commenter cet article