Notre Dame des Landes : Un petit récit de la manif de réoccupation

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Notre Dame des Landes : Un petit récit de la manif de réoccupation

Communiqué de la Gauche Anticapitaliste 82

La Gauche Anticapitaliste Tarn & Garonne soutient la manifestation de réoccupation organisée par les occupants de la ZAD le samedi 17 novembre, à Notre Dame Des Landes.

Nous demandons au gouvernement PS/EUROPE ECOLOGIE d’arrêter immédiatement les procédures d’expulsion ou d’expropriation concernant les occupants quel que soit leur statut. Ce projet d’aéroport, destructeur d’emplois agricoles, destructeur de l’environnement, aurait entre autres comme conséquences locales d’accentuer le déséquilibre économique au détriment du Sud Loire, d’en fragiliser les emplois en particulier dans l’aéronautique, d’augmenter les déplacements Sud-Nord et d’engorger complètement les périphériques aux heures de pointe.

La Gauche Anticapitaliste Tarn & Garonne plaide pour une autre vision basée sur les besoins réels de la population et l’abandon des projets pharaoniques. Nantes possède déjà un aéroport international, dont la qualité est reconnue par les autorités de l’aviation et les pilotes.

Un aménagement est possible.

Il est temps d’abandonner un projet basé sur des données vieilles de dizaines d’années et d’écouter les arguments des opposants !

Notre Dame des Landes : Un petit récit de la manif de réoccupation

Un petit récit de la manif de réoccupation

Dès 9h du matin, des milliers de manifestant-e-s ont convergé vers le bourg de Notre-Dame-des-Landes. Vers 11h, c’est un cortège immense qui s’est élancé en direction de la zone à défendre dans un chouette bazar. Immense, mais aussi plein de gens d’horizons divers : venus de la région ou de l’autre bout de la France ou de l’Europe ; jeunes ou plus âgé-e-s ; familles ou groupes en luttes ; comités locaux ou individu-e-s... Un cortège aux ambiances variées aussi entre battukadas, chorales improvisées ou non, ballade tranquille et bandes de clowns, parsemé d’un drapeau aux couleurs de la lutte : un cercle rouge entourant un avion barré. Une joyeuse bande accompagnée de tracteurs et de camions chargés d’éléments de charpentes, de divers matériaux de constructions, de chapiteaux, de marabouts. Selon nos comptages, on dénombrait environ 40 000 manifestant-e-s accompagné-e-s de plus de 400 tracteurs. Cette grande manifestation populaire a encore une fois démontré l’échec de la campagne des autorités pour diviser l’opposition à l’aéroport et à son monde.

Vers 13h, le début du cortège est arrivé sur le site de réoccupation alors que la fin de la manif n’était pas encore partie du bourg ! Pendant qu’un campement d’accueil se montait dans un champ, le défrichage a commencé sur le terrain choisi pour accueillir le nouveau lieu d’organisation : un bois de châtaigners parsemé de clairières en cours d’expropriation. On était plein à faire la chaîne pour acheminer les matériaux de construction déchargés des tracteurs au bout du chemin boueux. Les charpentes des structures de base a été montées très rapidement. Pendant ce temps, dans le champ, de nombreux groupes en luttes témoignaient des luttes qu’illes mènent ici et ailleurs contre l’aménagement du territoire et le monde qui va avec

La cabane de discussion et la cuisine collective sont érigés. On construit aussi sanitaires, dortoirs, atelier et mobilier, et autres petites structures. De nombreuses autres cabanes amenées lors de la journée seront montées dans les jours qui viennent.

On était des dizaines de milliers pour occuper ce nouveau lieu d’organisation de la lutte contre l’aéroport et son monde. Ça fait une belle force collective pour intensifier la lutte d’ici dans la perspectives des travaux qui s’annoncent. Cette force collective, on souhaite aussi qu’elle donne de l’énergie à tou-te-s celleux qui sont venu-e-s de plus loin pour lutter contre les projets et autres merdes qu’illes se prennent sur la geule.

Par ici la lute continue dans le temps qui viennent : ce week-end et la semaine prochaine pour continuer la reconstruction sur le terrain occupé aujourd’hui, dans la forêt de Rohanne et ailleurs ; le week-end prochain pour la manifestation mensuelle contre l’aéroport et son monde à Nantes samedi 24 ; et dans les mois qui viennent pour empêcher la destruction de la forêt de Rohanne et les premiers traveaux du barreau routier prévus dans les mois qui viennent - des rendez-vous qui seront relayés sur le site web zad.nadir.org.

Alors qu’ils pensaient vider la zone, le mouvement contre l’aéroport et son monde prend de l’ampleur. Une lutte collective qui ne fait que commencer.

Samedi 17 novembre 2012, par zadist

Notre Dame des Landes : Un petit récit de la manif de réoccupation
Notre Dame des Landes : Un petit récit de la manif de réoccupation
Notre Dame des Landes : Un petit récit de la manif de réoccupation

Drapeaux au vent, nez rouges de clown, personnalités de gauche et polémique politique: les opposants au projet d'aéroport de Nantes ont réussi leur pari en mobilisant samedi 17 novembre à Notre-Dame-des-Landes plusieurs milliers de sympathisants.

Notre Dame des Landes : Un petit récit de la manif de réoccupation

Commenter cet article