Municipales 2014 : le Front National pourrait gagner Castelsarrasin et Moissac

Publié le par Gauche Anticapitaliste Tarn & Garonne

Municipales 2014 : le Front National pourrait gagner Castelsarrasin et Moissac

Nous l’avions écrit, « la politique économique et sociale, à l’échelle nationale comme européenne, est la question clé en cette rentrée » (1). Et nous avions raison ; au-delà de quelques effets d’annonce et de quelques mesures positives, le gouvernement Hollande-Ayrault, rallié au dogme libéral, n’a pas rompu avec le dogme austéritaire.

Le TSCG ou traité Merkozy va être adopté dans un déni démocratique insupportable. Les plans sociaux se multiplient dévoilant la faiblesse du gouvernement. 3000 Roms ont été expulsés cet été sous ordre du ministre de l’intérieur ; aujourd’hui des campements sont incendiés sous le regard bienveillant de la police. Les services publics continuent à être démantelés, notamment ceux de la santé et de la culture. Les conditions de vies se dégradent, le chômage explose, mais les classes les plus favorisées sont encore une fois épargnées de toutes réelles contributions, faisant reposer sur les classes populaires le règlement des déficits dont ils ne sont pas responsables.

La défiance des peuples vis-à-vis des classes dominantes et des pouvoirs à leur service ne fait que croitre.

Transformer, ce sentiment de rejet en lutte organisée et consciente contre les puissants, est la bataille majeure. Son issue sera décisive du point de vue des rapports de force entre les peuples et les classes dominantes.

Mais c’est aussi une course de vitesse avec l’extrême droite.

Selon une étude de l’IFOP, Castelsarrasin, Moissac – en tout 77 villes de plus de 4000 habitants en France - tomberaient dans les griffes du FN en 2O14. Le FN est durablement implanté dans la vie politique française, près de 6 millions d'électeurs ont voté pour lui là la dernière élection présidentielle. Après l’avertissement des législatives (Castelsarrasin 42,6 % des voix et Moissac 44,4 % des voix au second tour pour la candidate du FN), les élections municipales peuvent lui permettre de s’ancrer solidement au cœur des territoires et dans les institutions.

Actuellement, le FN ne compte aucun maire et seulement une soixantaine de conseillers municipaux. Marine Le Pen a récemment déclaré que les municipales constituaient un enjeu majeur pour le développement du parti. "Nous aurons des maires en 2014", a-t-elle promis face à ses partisans, assurant que le FN était "en train de se transformer en véritable machine de guerre". Une image qui fait froid dans le dos.

Nous refusons toute banalisation ou légitimation de l’extrême-droite. Le FN n’est pas un « parti comme les autres ».

Le développement inquiétant du racisme - à nouveau favorisé par la politique du gouvernement sous la conduite d’un Manuel Valls et les misérables dérapages et amalgames de Jean François Copé - exige une vigoureuse campagne politique. Il s’agit à la fois de s’opposer aux mesures stigmatisantes et d’assumer haut et fort un antiracisme qui cherche à faire reculer l’idée que l’ennemi serait l’étranger, « l’autre » et pas l’élite bourgeoise.

Il est urgent de reconstruire une tradition d’opposition unitaire et radicale au FN et à d’autres groupes fascistes ou fascisants – une opposition qui doit s’exprimer sur le plan idéologique et politique.

Il est impératif de proposer une alternative politique crédible au social-libéralisme et de créer les conditions d’un gouvernement de redressement social qui rompe avec les politiques d’austérité et qui s’attaque au pouvoir de la finance.

S.T

(1) résolution de rentrée de la Gauche Anticapitaliste.

Municipales 2014 : le Front National pourrait gagner Castelsarrasin et Moissac

Commenter cet article