Le Front de gauche en meeting à la Maison du peuple

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Le Front de gauche en meeting à la Maison du peuple

Environ 150 personnes se sont retrouvées hier en fin d'après midi au meeting débat du Front de gauche (PCF, PG, GU, GA , collectif du FdG et Montauban Citoyenne) pour une alternative à l'austérité. A noté la présence des camarades des Nouvelles du 82, du NPA82 et d'ATTAC82.

Dans un premier temps Guy Pavant (ex MOLEX) et Ruben Sartori (Hermes Metal) syndicalistes ayant subi, ou subissant, des plans de licenciements ou des PSE ont illustrés, par leurs témoignages, les ravages des politiques d'austérités, de régression sociale et du chômage dans la vie des salariés.

Ensuite Myriam Martin (animatrice à la Gauche anticapitaliste) est intervenue longuement, au nom de toutes les composantes du Front de gauche, sur la mue libérale du parti socialiste, et pour apporter des réponses politiques concrètes pour une politique alternative à celle menée par les différents gouvernements que nous subissons.

Elle a menée un réquisitoire violent contre l'ANI et contre une Véme république qui fabrique des affaires comme celle de Jérome Cahuzac : collusion incestueuse entre milieux financiers et personnels politiques. Une alternative à l'austérité et des alternatives démocratiques, sociales et écologiques en réponses aux besoins de la population, sont aujourd'hui urgentes face à la désespérance des citoyens et face à une droite revancharde et à l’extrême droite.

Enfin un débat dynamique avec la salle a conclu ce meeting qui a été un succès probant.

Transformons tout cela dans la mobilisation et marchons le 5 mai pour une VIéme république!

S.T le 14 avril 2013.

Le Front de gauche en meeting à la Maison du peuple

L'article de la dépêche du Midi.

Une grosse centaine de personnes s'est retrouvée hier en fin d'après midi à la Maison du peuple pour un meeting avec Myriam Martin (Gauche anticapitaliste)… «et des représentants des salariés en lutte».

C'est ainsi que des salariés de Molex et Hermes-Metal (Escatalens) ont pu prendre la parole pour livrer leur témoignage sur «la politique d'austérité» que dénonce le Front de gauche notamment. Pour Myriam Martin qui prit la parole dans la foulée, une alternative à l'austérité «c'est possible».

Hier, l'assistance réunie à la Maison du peuple en était persuadée.

La Dépêche du Midi le 14/03/13

Photos Maud Jusnel

Photos Maud Jusnel

Le Front de gauche en meeting à la Maison du peuple