La LGV ou la rénovation des lignes existantes ?

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

La LGV ou la rénovation des lignes existantes ?

Réunion débat à Saint-Porquier - Salle Annexe 20h30 Jeudi 6 juin 2013

Réunion organisée par l'association ALTernative LGV 82 - ouverte à tou-te-s.

Depuis des années des associations du Sud-Ouest luttent pour rappeler que la LGV est pour le moment inutile et que l’argent serait nettement plus profitable à tous, si on s’en servait pour rénover les lignes existantes.

8 milliards pour la LGV Bordeaux-Toulouse. 2 milliards pour la rénovation !!!

L’association Alternative LGV 82 se fait le relais de l’étude Claraco qui confirme cette vision du ferroviaire. Ces derniers temps diverses autorités sont allées dans ce sens.

22 septembre 2012 : Un rapport du Sénat

« En 2005, un audit de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, dit «audit Rivier», avait souligné le vieillissement préoccupant de l’ensemble du réseau – dans toutes ses composantes – dû à l’effondrement des investissements depuis le début des années 1980, les moyens financiers s’étant alors portés sur le développement des lignes à grande vitesse.»

14 janvier 2013 : Gilles Savary sur Sud-Ouest

Gilles Savary est député PS, vice-président du Conseil Général de Gironde et en tant que grand spécialiste du ferroviaire il est membre de la commission Duron qui va se prononcer sur le planning de construction de nouvelles lignes. Il déclare après le passage du président Hollande à Bordeaux où il a dit oui à la LGV sans préciser la date : « Il ne faut pas être monomaniaque LGV. Nous sommes dans cette situation étrange: en attendant Godot LGV. Or, il faut d'urgence rénover la ligne Bordeaux Langon et le réseau classique, investir sur le fret ferroviaire dans l'agglo, penser à faire sauter le bouchon d'Arcachon sur l'A 63. N'abandonnons pas cela sur l'autel de la LGV.»

22 février 2013 : Philippe Duron sur le journal Maire Infos.

Philippe Duron est le président de la commission où siège aussi Gilles Savary et en prévision de sa réponse sur l’ordre des projets Maire-Infos indique: « Philippe Duron a précisé que la commission « s’interroge » sur « la généralisation de la grande vitesse ferroviaire» dans le contexte actuel. Les défenseurs de la LGV Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon, ou du TGV Normandie vers Le Havre, ont donc quelques raisons de s’inquiéter. » Il ne parle pas en l’occurrence de Bordeaux-Toulouse mais évoque globalement la grande vitesse et ses limites.

Avril 2013 : Rapport Bianco

« Par conséquent, en termes d’investissements, une priorité absolue doit être donnée sur la durée du plan décennal de retour à l’équilibre et de stabilisation de la dette, à la rénovation du réseau existant pour améliorer la qualité du service, en premier lieu pour les trains de la vie quotidienne qui concernent 90% des voyageurs.»

Autant d’informations peu diffusées sur notre presse locale, qui confirment la nécessité de continuer à étudier le fond du dossier :

La LGV est-elle utile aux citoyens ?

Réunion organisée par l'association ALTernative LGV 82 et ouverte à tou-te-s.
Tel : 05 63 9
5 95 30

La LGV ou la rénovation des lignes existantes ?

Commenter cet article