Eéducation : grève mardi

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Eéducation : grève mardi

Le monde senseignant envisage une semaine d'action, liée à une actualité intense : La commission qui déterminera les ouvertures-fermetures (le CTSD) se réunira le mercredi 13 février, à partir de 9h.

Un groupe de travail préparatoire à cette commission est convoqué ce lundi 11 février. .La question de la carte scolaire (ouvertures et fermetures de classes pour la rentrée 2013) sera également sur la table.

Comme dans tous les départements, le SNUipp-FSU 82 a interpellé les autres organisations syndicales du Tarn-et-Garonne pour une action la plus unitaire possible concernant le mouvement de grève du mardi 12 février. La CGT éduc'action, le Snudi-FO et SUD éducation se joindront à ce mouvement du 12 février. Ce qui ne sera a priori, pas le cas du SE UNSA 82et du Sgen-CFDT 82.

Rassemblement devant l'inspection académique mardi à 14h30

Les organisations engagées dans le mouvement appellent donc à un rassemblement et à une manifestation mardi 12 février à partir de 14h30 devant l'Inspection Académique du Tarn-et-Garonne (avenue Charles de Gaulle à Montauban)

Les familles sont elles aussi invitées à se joindre au mouvement aux cotés des enseignants. Selon eux, a réforme de Vincent Peillon sur les rythmes scolaires génèrerait de fortes inégalités territoriales : «Au départ, le ministre annonçait le retour de la semaine à 4,5 jours avec une journée scolaire allégée et mieux articulée avec les temps péri-éducatifs» pour qu' «aucun enfant ne soit hors de l'école avant 16H30 . A l'arrivée, la journée scolaire passerait à 5h 30 en moyenne au lieu des 6 heures actuelles, et les activités péri-éducatives lors d'une pause du midi rallongée ou après l'école vers 15H45, ne seront pas obligatoires, ni forcément gratuites pour les familles. Tout dépendra des ressources de la commune. Cette réforme générerait ainsi de fortes inégalités territoriales ... Pour autant, nous ne voulons pas de statu quo. Mais, nous pensons qu'il faut donner plus de temps pour organiser une réforme des rythmes scolaires réussie pour tous les enfants et dans toutes les écoles. Nous demandons la mise en place d'une refondation de l'école construite dans la concertation , et que soient revus les programmes, que soient confortés et améliorés les dispositifs essentiels que sont les Rased et les remplaçants, la formation, les possibilités de travailler en petit groupe, les effectifs des classes, l'accueil des élèves en maternelle, l'éducation prioritaire…C'est pour ces raisons que nous serons en grève le 12 février prochain !».

La Dépêche du Midi - le 11/02/13

Eéducation : grève mardi

Commenter cet article