Des drones ou des profs... hollande a choisi!

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Des drones ou des profs... hollande a choisi!

On nous rabâche à longueur de journée que c'est la crise, que nous sommes en faillite et qu'il est temps de mener de profondes reformes structurelles (ce qui veut dire privatiser les services publics, démanteler le code du travail, et baiser les pensions et les salaires).

Bref il faut à la fois baisser son froc et se serrer la ceinture!!!

Juste de mémoire un petit bilan d'un an de Hollande/Ayrault (excusez les oublis, sans doute nombreux):

Santé : les déserts médicaux se multiplient et les conditions d'accueil et de soins se dégradent. Austérité dans les hôpitaux et maintien des lois Bachelot!!!

Éducation : 2000 assistants d'éducation en moins à la rentrée 2013, une réforme des rythme scolaires aussi arbitraire qu'incohérente.

Social : Soutien et vote de l'accord Medef ou ANI. Aucun coup de pouce au SMIC. Nouvelle contre réforme des retraites dans les cartons, encore plus dure que celles de Raffarin et Fillon réunies. Abandon de la PMA pour les couples homosexuels. Refus d’amnistier les syndicalistes condamnés sous Sarkozy.

Economie : vote du TSCG, sans volet relance malgré les engagements de campagne. Cadeaux de 20 milliards d'euros au patronat. Augmentation de la TVA dès l'année prochaine.

International : guerre impérialiste au Mali et soutien sans faille au gouvernement putschiste. Maintien dans l'OTAN. Expulsion des sans-papiers et des Roms à un rythme démentiel.

Écologie : maintien de tous les grands projets inutiles et imposés (NDDL, TAV, LGV...) de la filière nucléaire (EPR, centre d’enfouissement de Bure). Retour sur la promesses de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Répression féroce et brutale des opposants notamment à NDDL.

Politique : affaire Cahuzac : le ministre fraudeur qui devait faire la chasse aux ... fraudeurs. Climat pourri de fin, pour la Véme république... mais aucune volonté de changer de régime. Abandon de la promesse de plus de proportionnalité aux élections et du droit de vote des étrangers.

Dernière ânerie de Hollande et de sa bande de bras cassés... acheter des drones pour aller buter je ne sais qui, je ne sais où!

Comme les abrutis qui dépensent tout leur salaire (et qui s'endettent aussi) pour faire les kékés en Golf GTI, jantes alliages, intérieur cuir... mais qui mangent des patates toute l'année... sauf que là, c'est nous le peuple, qui subissons ce régime forcé (les patates pas les Golf GTI) !!!

C'est la Bérézina : le peuple souffre, la misère explose... A y réfléchir, peut être que les drones ne sont pas prévus pour semer la mort au Mali ou en Afghanistan... mais se(r)vir en France si le peuple en colère se révolte devant tant d'incurie, et de cynisme!!!

Un conseil entre ami(e)s...le 1er juin mobilisons pour la marche pour une 6éme république et pour un bon coup de balais... virons le personnel et changeons les institutions.

Reprenons notre destin en Main!!!

S.T le 19 mai 2013.

Des drones ou des profs... hollande a choisi!

Paris achète des drones américains pour rattraper son retard

L'affaire est en passe d'être conclue. L'armée française va s'équiper de drones américains. A l'issue d'un interminable feuilleton politico-industriel, Paris a obtenu à Washington, vendredi 17 mai, un feu vert du Pentagone, lors d'une visite du ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian. Il reste à décrocher un accord du Congrès. La France souhaite acheter d'urgence deux Reaper, le drone de moyenne altitude et de longue endurance (MALE) de General Atomics, cet appareil de surveillance que les Etats-Unis, eux, ont armé en 2003, l'utilisant pour tuer les talibans dans une campagne d'assassinats ciblés controversée.

La France n'en est pas là ; il s'agit officiellement pour l'heure d'une solution "intermédiaire" pour tenter de rattraper une révolution qu'elle a ratée, celle des avions espions sans pilote. La DGSE, les forces spéciales et les armées ont bien des petits drones tactiques, en nombre ; mais pas de drone MALE, capables de voler plus de 24 heures au-delà de 5 000 m d'altitude, avec des capteurs sophistiqués. "Il faut remédier à notre insuffisance française dans les plus brefs délais", justifie M. Le Drian. De quoi attendre la prochaine génération de drones MALE, en 2020, que Paris veut européenne ; des études ont été confiées à Dassault et BAE, tandis qu'EADS développe son propre appareil. Quant au drone de combat européen, capable de rivaliser avec les avions de chasse, son horizon est plus lointain : 2030.

Le monde.fr - Par Nathalie Guibert le 19/05/13

Des drones ou des profs... hollande a choisi!
Des drones ou des profs... hollande a choisi!

Commenter cet article