Culture en danger!!!

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Culture en danger!!!

Voilà une "innovation" pour le moins ahurissante de la Direction Régionale des Affaires Culturelle PACA en cette année capitale!!!

Quand le ministère demande de renforcer l'éducation artistique et culturelle (voir BO ci-joint), au lieu de développer et de renforcer les maigres moyens des dispositifs existants, la DRAC PACA décide de les supprimer!!! (voir la convocations aux chefs d'établissements ci-jointe).

Il semblerait que notre région (PACA) soit la seule (ou peut-être la première...) qui ait pris une telle décision.

Ce sont donc les options facultatives en théâtre, cinéma et danse qui voient leurs financements supprimés.

Ces options fonctionnent en partenariat avec des structures artistiques professionnelles. L'originalité de ces options est la présence d'artistes dans les établissements scolaires (lycées) qui permet de "conjuguer connaissances, pratiques, rencontres (avec des oeuvres, des lieux, des professionnels de l'art et de la culture)" .

Ces artistes travaillent en étroite collaboration avec des professeurs de l'éducation nationale qui assure le suivi pédagogique.

Il n'existe pas de CAPES dans ces disciplines, les professeurs n'ont donc que des compétences de culture générale concernant les disciplines artistiques (ils sont néanmoins incités à suivre des stages de pratique artistique).

Conséquences :

  • Pour les enseignements : Qu'en sera-t-il si les enseignants se retrouvent dans l'obligation d'assurer la pratique artistique, quand les options seront maintenues (il faut savoir que dans de nombreux établissements il reste des classes de lettres grâce à ces options), et quid des épreuves facultatives au Bac?
  • Pour les artistes : C'est encore un coup porté à l'emploi! En effet de nombreux artistes travaillent avec l'éducation nationale dans le cadre de l'action culturelle et de l'éducation artistique. Pour beaucoup c'est une source non négligeable de revenus.

Le Syndicat Français des Artistes-interprètes (SFA) a été sollicité par le SNES-FSU pour mener une action commune. Dans un premier temps nous avons demandé d'être reçus à la DRAC ensemble. Une réunion va être organisée très prochainement pour décider des actions à mener.

Syndicat Français des Artistes-interprètes
Bourse du travail - 23, Boulevard Charles Nédelec - 13003 Mar
seille

Culture en danger!!!
Culture en danger!!!

Communiqué de presse

des organisations signataires de la plateforme de proposition du Comité de suivi* sur le régime de l'assurance chômage des annexes 8 & 10, qui se sont réunies ce mardi 30 Avril 2013.


Le rapport sur les conditions d'emploi dans les métiers artistiques de l'Assemblée Nationale vient d'être rendu public et le Sénat a mis en place un groupe de travail qui rendra ses travaux en septembre.

Par ailleurs, la loi d'orientation pour la création aurait été repoussée en 2014.

Sans attendre l'ouverture des nouvelles négociations sur les règles de l'assurance chômage, nous sollicitons à nouveau une rencontre avec les députés et sénateurs intéressés, ainsi que les ministres concernés, travail et culture.

Nous souhaitons leur soumettre la plateforme de propositions du Comité de suivi de 2004* dont les principales revendications sont :

  • Annexe unique
  • Date anniversaire et 507h en 12 mois avec indemnisation sur 12 mois
  • Plafonnement du cumul salaires et indemnités

Nous souhaitons qu’une rencontre ait lieu avant le 17 Juin, date à laquelle se tiendra une assemblée générale dans un grand théâtre parisien avec une grande partie des organisations.

Organisations présentes : Coordination des Intermittents et Précaires, CGT Spectacle, Fédération des Arts de la rue, Syndicat Musiques Actuelles, SUD Culture Solidaire, Société des Réalisateurs de Films, SYNDEAC, SYNAVI, UFISC.


* Comité de suivi à l'Assemblée Nationale, créé à l'automne 2003,
suite au mouvement contre la "réforme" des annexe
s 8 & 10.

Culture en danger!!!
Culture en danger!!!

Publié dans culture, DRAC, PACA, syndicats, democratie

Commenter cet article