Financement de la LGV par les TER : la position du Front de Gauche

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Financement de la LGV par les TER : la position du Front de Gauche

Conseil Régional Midi Pyrénées.

Intervention de Guilhem SERIEYS sur les délibérations transports.

« L’essentiel de ces délibérations concerne le redéploiement de 84 millions d’euros non engagés sur les programmes initiaux du Contrat de Projet Etat-Région, pour cause d’économies dues aux appels d’offres et à des techniques qui ne se sont pas avérées utiles.

Refusons les caricatures et les faux-procès. Il n’est pas juste d’affirmer que ces crédits sont réaffectés vers la LGV.

75 millions d’opérations nouvelles concernent des quais et gares sur la ligne POLT, la fin du doublement de la section Arènes-Colomiers, la rénovation de la ligne Aurillac-Brive pour le fret, le Nord du Lot et vers Rodez, la mise à 4 voies de St-Jory-Toulouse et à 3 voies vers Castelnau.

30 millions sont en particulier consacrés à l’accélération de la mise à 4 voies de St-Jory-Toulouse mais c’est indépendant de la LGV ! Cet aménagement est nécessaire pour éviter la saturation de la ligne et permettre la montée en puissance des TER sur les lignes de Cahors, Montauban et Agen, et défendre le transport fret. Nous-nous en félicitons puisque de nouvelles exigences sont prises en compte par la Région.

2,7 millions de crédits régionaux sont proposés sur la tenue de l’enquête publique si elle est décidée pour la LGV et St-Jory-Toulouse et pour anticiper des acquisitions foncières pour les propriétaires qui sont dans les périmètres des projets et ne sont pas indemnisables jusqu’à l’enquête publique. Je veux affirmer une opposition à un transferts de crédits vers des anticipations foncières pour la LGV et refuser toute fuite en avant, en attendant les engagements définitifs et arbitrages du gouvernement. Je rappelle notre exigence que la LGV ne se fasse pas au détriment du reste du réseau. Nous attendons toujours des engagements sur le mode de financement de Toulouse-Bordeaux puisque nous refusons le PPP. Engagements sur le développement du POLT, le prix des billets. Enfin je veux affirmer la nécessité de fixer en priorité régionale la rénovation et la relance des lignes TER Millau-Severac-Rodez et Montrejeaux-Luchon.

Dans ce contexte et étant donné notre inquiétude sur l’engagement de crédits pour les anticipations foncières avant la DUP et les arbitrages gouvernementaux sur la LGV, nous nous abstiendrons sur la délibération 10.10. »

Financement de la LGV par les TER : la position du Front de Gauche

Commenter cet article