Les opposants au projet de barrage de Sivens érigent des barricades

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Les opposants au projet de barrage de Sivens érigent des barricades

La centaine d'opposants qui occupe le site du futur barrage de Sivens, dans le Tarn, a érigé des barricades afin d'empêcher l'accès aux engins de terrassement. Les travaux en effet devraient débuter lundi 1er septembre.

D'après nos informations, les forces de l'ordre sur place tenteraient de déloger les protestataires. Les gendarmes ont maintenu à l'écart plusieurs dizaines de militants pendant que des engins de chantiers opéraient des travaux de terrassement d'un champ voisin.

La préfecture du Tarn a insisté à plusieurs reprises sur le caractère selon elle exemplaire du projet en terme environnemental : 19,5 hectares de zones humides favorables aux espèces protégées recensées doivent être reconstituées en compensation des 13 hectares détruits et un suivi de l'évolution des espèces protégées sur ces parcelles sera assuré pendant 20 ans.

Mais les opposants au barrage rétorquent qu'une zone humide est le fruit d'un très long processus naturel et dénoncent le coût global du barrage dont la construction est estimée par le conseil général à 8,4 millions d'euros et les frais annuels de fonctionnement évalués par les opposants à plus de 300.000 euros.

Les deux collectifs impliqués dans la lutte contre le projet de barrages ont appelé leurs sympathisants à venir dans les jours prochains perturber le chantier de déboisement.

France3.fr - Par Marie Martin - Publié le 26/08/2014

Les opposants au projet de barrage de Sivens érigent des barricades

Résistance en cours ! Et cela continue demain !

La bouillonnante est toujours debout. Plusieurs barricades en empêchent l’accès direct aux forces de l’ordre. Escarmouches sur celle située sur le pont enjambant le Tescou. Les gendarmes ont essayé de s’en approcher mais ont ensuite reculé, la barricade ayant subitement pris feu. Tirs de flashball mais pas de blessés. Jeu du chat et de la souris péchu en sous-bois. Situation tendue toute la fin d’après-midi.

Les travaux de terrassement sur le site (500 mètres en amont du Tescou par rapport à la Bouillonnante) sont probablement liés à l’installation d’une future plate-forme logistique pour le chantier.

On ne pourra sans doute pas faire un suivi aussi régulier que celui d’aujourd’hui tous les jours. Mais les suivants risquent de ressembler à aujourd’hui, voire d’aller crescendo jusqu’au 1er septembre et le début possible des travaux de déboisement.

Notre appel à résistance et réoccupation est donc plus que jamais d’actualité.

La préfecture reste droit dans ses bottes et poursuit son intox : voici le communiqué d’aujourd’hui.

Voici également le communiqué du collectif pour la Sauvegarde de la zone humide du Testet qui fait le point, et qui vous donnera quelques arguments si d’aventure vous appeliez les contacts Presse donnés dans le communiqué préfectoral.

Quant à la presse locale, on va en faire la une toute la semaine, nous vous laissons la découvrir par vous-mêmes…tout en n’oubliant pas de nous lire pour avoir notre version des faits !

Bref, venez tous, il y a besoin de monde et chacun peut se rendre utile, plein de choses sont en préparation !

Collectif "Tant qu'il y aura des bouilles, Il n'y aura pas de barrage !" - 26 aout 2014

Les opposants au projet de barrage de Sivens érigent des barricades
Les opposants au projet de barrage de Sivens érigent des barricades

Publié dans ecologie, Tarn, Sivens, Testet

Commenter cet article