Des manifestants hostiles accueillent Hollande à Rodez

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Des manifestants hostiles accueillent Hollande à Rodez

François Hollande devait se rendre à Rodez, vendredi 30 mai, pour l'inauguration du Musée Soulages. Le président a été accueilli par 200 à 300 manifestants, tenus à distance par des CRS qui ont fait usage de grenades lacrymogènes.

Un important cordon de police a été mis en place sur l'avenue menant au musée pour faire barrage aux manifestants, des intermittents et précaires, des agriculteurs et des métallurgistes, selon des témoins. M. Hollande lui-même était à l'intérieur du musée et n'a pas vu les manifestants.

Dans le même temps, le conseiller pour l'agriculture du président, Philippe Vinçon, a été retenu plusieurs heures par des membres de la Confédération paysanne. Les syndicalistes réclamaient la libération sans condition de quatre des leurs, interpellés pour des dégradations sur le chantier de la ferme géante dite des « mille vaches ».

Sur son compte Twitter, le syndicat affirmait en fin de matinée : « S'ils sont relâchés, on le relâchera »

Le conseiller de Hollande entendu pendant sa GAV par le trésorier de la Conf et le porte-parole Aveyron #1000vaches http://t.co/ZmBSfuA5f6
— Conf' Paysanne (@ConfPaysanne
)

Le syndicat a obtenu satisfaction, selon Centre presse. Les militants ont été libérés en début d'après-midi, et seul le manifestant interpellé ce matin à Rodez reste en garde à vue.

Le Monde.fr avec AFP | 30.05.2014

Des manifestants hostiles accueillent Hollande à Rodez

Commenter cet article