La charge nocturne des CRS chez Nutribio

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

La charge nocturne des CRS chez Nutribio

Le conflit chez Nutribio où rappelons-le les salariés sont engagés depuis 10 jours dans un mouvement de revalorisation salariale avec le soutien de la CGT a vécu au cours de la nuit de vendredi à samedi un épisode «violent» de l'avis même de la trentaine de salariés présents cette nuit-là.

Alors qu'une dizaine de camions attendait de pénétrer sur le site en bordure du Tescou, le piquet de grève tenait bon malgré quelques tentatives externes pour désamorcer le mouvement. Tout s'accélérait finalement vers 3 heures du matin lorsqu'une cinquantaine de CRS requis par la préfecture recevaient l'ordre de charger. Ce qu'ils firent sans état d'âmes, dégageant après les sommations d'usage, le passage pour les camions-citernes en attente. Un épisode très mal vécu par les grévistes qui hier restaient présents à l'entrée du site.

Un «grand pique-nique de lutte» réunira donc ce midi devant les grilles de Nutribio ces salariés qui lundi devraient reprendre le chemin de l'usine. Notamment pour rappeler à la direction, assurent-ils, sa promesse de payer les jours de grève. Dans ce conflit où la piètre qualité du dialogue social a visiblement compliqué la donne, la concrétisation de cette promesse sera probablement un élément déterminant pour la paix sociale à venir. Car si les camions peuvent à nouveau pénétrer chez Nutribio, les salariés et la CGT assurent, pour leur part, n'avoir pas dit leur dernier mot.

La dépêche.fr - P.Mz

La charge nocturne des CRS chez Nutribio

Commenter cet article