Hollande change de fusible, pas de politique.

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Hollande change de fusible, pas de politique.

Communiqué de Ensemble.

La déroute électorale du Parti socialiste a contraint F. Hollande à réagir.

Le slogan de la campagne présidentielle « Le changement c'est maintenant » a disparu au profit d'une politique qui s'est moulée dans le Pacte de stabilité et de la règle d'or, véritable carcan d'une politique austéritaire et antisociale.

J.M. Ayrault usé, c'est M. Valls qui est appelé à lui succéder.

Ce choix ne peut que heurter tous ceux et toutes celles engagés dans la défense des sans papiers, des Roms. M. Valls c'est aussi celui qui a organisé la provocation et l'état de siège policier, à Nantes, le 22 février, dégradant l'image de la manifestation massive contre l'aéroport de Notre Dame des Landes, et faisant une centaine de blessés, dont certains très graves.

L'orientation est claire : la mise en oeuvre du pacte de responsabilité et des cadeaux fiscaux au patronat, la baisse des cotisations sociales sans la moindre contrepartie en terme de création d'emplois.

La promesse de justice sociale, d'un pacte de solidarité concernant l'éducation, la santé est incompatible avec la baisse de 50 milliards des dépenses publiques.

Pour « Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, solidaire et écologiste », membre du Front de gauche, le changement de premier ministre et de gouvernement ne règle rien des problèmes sociaux et peut déboucher vers plus d'autoritarisme.

D'ores et déjà, la nomination de M. Valls a entrainé le départ de C. Duflot et P. Canfin, s'estimant en désaccord avec les idées du remplaçant de J.M. Ayrault.

La mobilisation citoyenne et sociale est donc urgente pour exiger l'abandon du pacte de responsabilité, construire une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe. C'est tout l'enjeu de la manifestation unitaire du 12 avril.

Le 31 mars 2014.

Hollande change de fusible, pas de politique.
Hollande change de fusible, pas de politique.

Commenter cet article