Les mobilisations sociales et syndicales en Tarn & Garonne

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Les mobilisations sociales et syndicales en Tarn & Garonne

Montauban. Poussée de fièvre syndicale autour de la santé publique

Cela fait quelques semaines maintenant que le centre hospitalier de Montauban occupe le devant de la scène où se fait l’actualité locale. Avec surtout nombre de craintes autour des emplois et de son équilibre financier.

Hier pourtant c’est hors les murs que les organisations syndicales avaient donné rendez-vous à leurs militants et sympathisants dans le cadre d’une journée d’action pour la protection sociale, l’emploi et les salaires. C’est donc à la cité administrative avenue Marcel Anal que le rassemblement était prévu devant les locaux où se trouve la délégation départementale de l’ARS (agence régionale de la santé).

Un peu plus de 200 personnes issues de plusieurs organisations syndicales (CGT, FO, FSU 82 et Solidaires) composant l’intersyndicale étaient là comme quelques militants et drapeaux de la CFDT qui est aussi engagé dans le dossier du centre hospitalier de Montauban. Pour dénoncer le déficit et les dotations budgétaires qui sont de moins en moins à la hauteur des besoins.

Le rassemblement s’ouvrait par une prise de parole de Yannick Petitou, qui argumentait sur un service public ayant des moyens pour réaliser une meilleure politique de santé. Et non une marchandise qui permet à des groupes de faire fortune. «L’hôpital a besoin d’un retour à l’équilibre humain et social.»

Et il concluait en opposant ce rassemblement aux démonstrations des bonnets rouges surtout de Bretagne : «Nous sommes 99 % de la population à défendre notre bien commun : le droit à la santé.»

«Changer de cap»

La nouvelle secrétaire fédérale de la CGT , Lina Desanti prenait ensuite la parole au nom de l’intersyndicale pour dénoncer «cette politique de l’austérité et ces coupes budgétaires injustes qui contribuent à augmenter plus encore les chiffres du chômage».

Après avoir insisté sur les raisons de la colère grandissante du peuple, Lina Desanti évoquait aussi les problèmes du centre hospitalier et surtout les conséquences faisant suite à la journée et la nuit de négociation du 12 septembre dernier. Avec comme conséquence des plaintes déposées en justice contre les trois responsables syndicaux des personnels du CH Yannick, Marie-Christine et Agnès qui sont au sein de l’établissement les leaders de la CGT, la CFDT et de FO.

Exigeant le retrait de celles-ci. «Les militants syndicaux ne sont pas des voyous. Ils ne nous bâillonneront pas.» Et avant de conclure elle renouvellait un appel à rassemblement intersyndical mardi prochain à 14 h 30 devant la préfecture. Et où l'intersyndicale demandera à être reçue.

Des menaces à Moissac ?

Lors de son intervention Yannick Petitou leader CGT au centre hospitalier de Montauban a évoqué les nouvelles menaces qui planent sur le CH de Moissac. Qui après la fermeture dans le temps de la maternité et de la chirurgie risquerait aussi de voir le service des urgences fermé de nuit. Et sur les maisons de retraite de Castelsarrasin et Moissac en faisant passer les infirmières à douze heures de travail quotidien on envisage aussi 7 licenciements. À confirmer ou non ?

La dépêche.fr - J-P.F - le 20 nov 2013

Lire aussi : Santé, les sages-femmes en grève manifestent à Toulouse.

Grève dans les hôpitaux : « à croire que le gouvernement cherche à économiser sur la santé ».

Les mobilisations sociales et syndicales en Tarn & Garonne

RÉUNION PUBLIQUE DÉBAT "La SANTÉ est l'affaire de TOUS",

MARDI 26 NOV à 20h00

à la MAISON DU PEUPLE, 18 rue Michelet 82000 Montauban

Organisé par le Collectif 82 du Front de gauche, avec Jean Luc Gibelin, responsable national santé protection sociale du PCF.

Le budget de la sécurité sociale pour 2014 mis au débat au parlement se situe dans la droite ligne des budgets précédents.

C’est en fait un projet qui répond aux injonctions de la Commission européenne de réduire les dépenses remboursées comme en Grèce, au Portugal ou en Espagne avec les conséquences que l’on connaît sur les populations et les professionnels.

La carte bleue ne remplacera pas la carte vitale !!!

Au contraire, le Front de gauche porte un vrai projet alternatif de financement de la Sécurité Sociale.


Le Collectif 82 du Front de Gauche est composé de citoyen(ne)s et des organisations politiques : Gauche anticapitaliste, Gauche unitaire, Montauban Citoyenne, Parti communiste français, Parti de gauche.

Les mobilisations sociales et syndicales en Tarn & Garonne

Grève des facteurs à Montauban : une deuxième journée très suivie

Le mouvement de grève entraînant des perturbations dans la distribution du courrier en direction des particuliers s’est poursuivi hier sur la quasi-totalité du périmètre urbain de la cité d’Ingres.

Puisqu’outre le piquet de grève devant le centre de tri de l’avenue Salvador-Allende au total il n’y avait hier matin que douze tournées sur trente-sept d’effectuées. La plupart par des intérimaires. Les responsables syndicaux CGT qui sont en fer de lance dans ce mouvement revendicatif contestent d’ailleurs le chiffre fourni hier matin dans nos colonnes (page 18) par la direction qui estimait qu’il n’y avait que 9 % de grévistes. Ce tour de force mathématique et statistique ayant été atteint en mélangeant des effectifs jusqu’à Verdun pour faire tomber une réalité montalbanaise plus importante.

Outre donc 25 tournées sans facteur et donc sans courrier déposé dans les boîtes aux lettres, le personnel via ses représentants syndicaux a demandé hier d’être reçu par la direction. Démarche restée vaine, tout autant que la tentative de médiation de l’inspection du travail. Les appels via des portables semblant n’aboutir nulle part.

Une reprise dans l'inconnu

Normalement ce mercredi le mouvement devrait cesser. Et les facteurs grévistes rejoindre le centre de tri. Pour un plongeon dans l’inconnu pour la quasi-totalité d’entre eux. Une découverte compliquée puisque tous seront affectés à de nouvelles tournées. Avec des sacs de courriers, des rues ou des secteurs à découvrir.

De plus ils seront équipés pour certains de voitures électriques ou de voiturettes à plate-forme. Et il est même prévu qu’avec ces engins écologiques ils puissent chevaucher ou emprunter les pistes cyclables. Le tout étant de savoir si tout cela sera fait de façon totalement sécurisée et en conformité avec le code de la route et les arrêtés municipaux en vigueur.

Enfin hier matin les facteurs grévistes sont allés à la rencontre de leurs clients desservis pour expliquer de vive voix et au travers d’un tract informatif le pourquoi de ce mouvement de grève. Et surtout bien redire qu’avec dès ce mercredi la suppression de huit tournées il y aura des conséquences avec du courrier plus tardif déposé dans les boîtes puisque les huit tournées supprimées rallongeront celles en fonction. Ils mettaient en garde de façon préventive avec ce nouveau système sur l’absence de facteurs certains jours faute de remplaçants.

Normalement les facteurs ont pour très bientôt un rendez-vous en préfecture pour examiner la nouvelle mouture de leurs tournées et les problèmes allant avec.

La dépêche.fr - J-P.F - le 20 nov 2013

Les mobilisations sociales et syndicales en Tarn & Garonne

Commenter cet article