LA SANTE EST L’AFFAIRE DE TOUS !

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

LA SANTE EST L’AFFAIRE DE TOUS !

Le budget de la sécurité sociale pour 2014 mis au débat au parlement se situe dans la droite ligne des budgets précédents.

En 2013, il y aura eu 2,4 milliards d’économies faites sur la santé. Les annonces pour 2014 sont pires encore : 4 milliards de réductions de dépenses de Sécurité sociale, autant de non réponses aux besoins de santé de la population.

  • Pour l’Assurance Maladie, une cure d’austérité drastique mettant en danger les capacités de remboursement des soins.
  • Pour l’Hôpital, c’est 400 millions d’euros ponctionnés sur son budget.
  • Pour les retraité-e-s, en repoussant de 6 mois la revalorisation des pensions le gouvernement s’apprête à économiser 800 millions d’euros sur le dos des retraité-e-s.
  • Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014 met en route la contre réforme régressive des retraites.
  • L’allégement de cotisations sociales, octroyé au patronat, privera la politique familiale de 200 millions d’euros.

C’est en fait un projet qui répond aux injonctions de la Commission européenne de réduire les dépenses remboursées comme en Grèce, au Portugal ou en Espagne avec les conséquences que l’on connaît sur les populations et les professionnels.

La carte bleue ne remplacera pas la carte vitale

Au contraire, le Front de gauche porte un vrai projet alternatif de financement de la Sécurité Sociale:

  • La construction d’un nouveau système visant à sécuriser et à développer l’emploi et la formation : 100 000 chômeurs en moins = 1,9 milliard d’euros de recettes nouvelles pour la Sécurité Sociale.
  • L’urgence des luttes pour relever les salaires : 1 % de masse salariale en plus= 2,5 milliards d’euros de recettes nouvelles pour la Sécurité Sociale.
  • L’égalité salariale entre les femmes et les hommes apporterait un solde positif de 5 milliards d’euros dès 2015 et de près de 10 milliards d’euros en 2020 pour la branche retraites.
  • La contribution des revenus financiers (en les soumettant aux taux actuels de la cotisation patronale) = 90 milliards pour la Sécurité sociale.
  • Nous sommes pour une Sécurité Sociale qui rembourse à 100% les soins prescrits.

Ça se passe chez nous : l’hôpital de Montauban en danger.

Le financement des hôpitaux par le biais de la tarification à l’activité génère des déficits dans la plupart des centres hospitaliers. L’hôpital de notre ville connait un déficit de 6 millions d’euros.

Un plan de retour à l’équilibre financier est négocié avec l’ARS ; la direction de l’hôpital de Montauban propose comme seule solution de diminuer les dépenses de personnel. En juillet elle a même licencié 58 contractuels qui occupaient pourtant des postes permanents.

Ces mesures se font au détriment de la qualité de soins et des conditions de travail du personnel.

Après plusieurs semaines de luttes rien n’est réglé malgré une motion votée à l’unanimité par le conseil de surveillance de l’hôpital réclamant d’urgence plus de moyens. Par contre la direction a intenté des procédures en justice à l’encontre des représentants syndicaux.
Menace de privatisation de la radiologie, diminution du personnel … C’est l’existence même du service public de santé qui est en cause.

Une autre politique est nécessaire.

RÉUNION PUBLIQUE - DÉBAT

MARDI 26 NOV, 20h00, à la maison du peuple de MONTAUBAN,

avec Jean Luc Gibelin, responsable national santé protection sociale du PCF.

Le Collectif 82 du Front de Gauche est composé de citoyen(ne)s et des organisations politiques : Gauche anticapitaliste, Gauche unitaire, Montauban Citoyenne, Parti communiste français, Parti de gauche.

LA SANTE EST L’AFFAIRE DE TOUS !

Commenter cet article