Alcatel à Colomiers : "On ferme, un point c'est tout"

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Alcatel à Colomiers : "On ferme, un point c'est tout"

La direction d’Alcatel-Lucent a confirmé ce lundi aux salariés de Colomiers, en périphérie de Toulouse, la fermeture prochaine de leur site. Colomiers est l’un des 5 sites qui devrait fermer dans le cadre du vaste plan de suppression de poste annoncé en octobre.

Ce n’est pas une surprise pour les salariés d’Alcatel à Colomiers. Dans le cadre de son plan de destruction de 10000 emploi, l'équipementier télécoms avait annoncé ne garder que 2 de ces 7 français et d’y concentrer toute son activité. Et ces sites avaient été nommés : Villarceaux dans l’Essonne) et Lannion dans les Côtes-d'Armor. 900 postes seront supprimés dans les prochains mois sur le territoire Français.

La direction du groupe était à Colomiers pour discuter de la fermeture du site. "Ils ont campé sur leur décision de fermer cinq sites sur sept en France et de fermer Colomiers. C'est un peu un dogme: +On ferme, un point c'est tout+", a rapporté à l'AFP le délégué CFDT du site, Gilles Rouyer, à l'issue d'une réunion entre les salariés et le PDG d'Alcatel-Lucent France, Loïc Le Grouiec. Cette fermeture s'accompagnerait du redéploiement de 77 postes, essentiellement vers Villarceaux, et de la suppression de 28 emplois, selon les chiffres fournis par les syndicats. "Les salariés ici ont tous une famille dans la région. Ils ne veulent pas retourner à Paris pour certains ou une mobilité pour d'autres. Il y a très peu de gens qui vont suivre", a estimé le syndicaliste CFDT. "Je pense que les salariés sont abattus mais ils ont envie de se battre".

L'Humanité.fr - 18 nov 2013

Alcatel à Colomiers : "On ferme, un point c'est tout"

La direction confirme la fermeture du site Alcatel-Lucent de Colomiers

La direction parisienne d'Alcatel-Lucent a confirmé ce lundi la fermeture du site de Colomiers en 2014. Elle a rencontré ce lundi des salariés toujours très mobilisés contre la fermeture.

Le "comité d'accueil" était en place dès 8h00 pour accueillir les représentants de la direction venus les rencontrer. Les salariés du site Alcatel-Lucent de Colomiers restent très mobilisés contre la fermeture annoncée du site toulousain en 2014. Une fermeture confirmée ce lundi matin par la direction, tout comme la suppression de 28 postes et le transfert de 77 autres en Bretagne et en Ile de France. A l'issue de la rencontre, les salariés se disaient "pas convaincus". Pas vaincus, non plus, ils ont aussi réaffirmé leur volonté de se battre et de faire des contre-propositions.

Le géant Alcatel-Lucent (72.000 salariés dans le monde) a annoncé début octobre son intention de supprimer 10.000 emplois dont 900 en France et de fermer deux sites dans l'hexagone, à Rennes et à Colomiers.

France3.fr - Par Laurence Boffet. Publié le 18/11/2013

Le reportage de Marie Martin et Eric Marlot :

Alcatel à Colomiers : "On ferme, un point c'est tout"

Commenter cet article