Montauban. Ces enfants d'étrangers que Brigitte Barèges ne veut pas

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Montauban. Ces enfants d'étrangers que Brigitte Barèges ne veut pas

«Rien ne bouge et on se sait plus trop quoi faire», constatent dépités les membres de RESF (Réseau Éducation Réseau Sans Frontière) après le énième «mauvais coup» porté par Mme Barèges aux enfants ainsi qu’aux lois de la République.

Le 9 octobre dernier, c’est une fillette de maternelle qui a été subitement exclue de la cantine de l’école où elle était scolarisée par l’Éducation nationale conformément aux lois de la République, dans l’attente d’une inscription définitive en mairie. Inscription que s’entête à refuser le maire avec pour conséquence, l’exclusion de ces enfants des services de cantine et de garderie notamment.

Aujourd’hui, une trentaine d’enfants ne sont toujours pas inscrits dans les écoles de Montauban. En marge du cas désolant de cette enfant (que le CCAS avait pourtant admise à la cantine avant d’enjoindre subitement la coordinatrice de l’école de l’exclure), c’est bien la posture du maire de Montauban qui détonne dans cette affaire.

Mise en demeure de s’expliquer par le Défenseur des enfants, Dominique Baudis, interpellée en conseil municipal par son opposition et rappelée à ses devoirs de maire par le préfet et l’inspecteur d’académie… Mme Barèges persiste dans son attitude hors la loi et sa posture intransigeante.

Une posture d’autant plus insupportable que l’élue s’enorgueillit du label «Ville amie des enfants» délivré par l’Unicef alors que ses actes méprisent les termes du cahier des charges imposé par l’Unicef.

Cette posture bravache du maire pourrait prochainement se confronter à la justice, nonobstant la mobilisation et la détermination de RESF qui n’a visiblement pas dit son dernier mot dans son combat pour le droit des enfants…

LaDépêche.fr - Publié le 23/10/2013 - P. Mz

Montauban. Ces enfants d'étrangers que Brigitte Barèges ne veut pas

Commenter cet article